AccueilBoissons espagnolesLicor de Orujo

Licor de Orujo

Origine : Nord de l'Espagne - Castille et León, Galice, Asturies

Alambique

La licor de orujo est l'équivalent du grappa d'Italie, du marc de France et du tsiroupo de Grèce. La liqueur est obtenue après distillation de marc de raisin (tout ce qui reste du pressurage des raisins : peaux et pépins).

La distillation a pour origine la Grèce antique et Alexandrie. Alexandrie était le centre culturel de la Méditerranée au cours des IIème et IIIème siècles et des peuples utilisaient déjà une forme de distillation. Mais ce sont ensuite les cultures du Moyen-Orient qui l'ont surtout développée et apportée en Espagne pour finir par donner naissance à la célèbre licor de orujo entre autres boissons alcoolisées.

Depuis toujours, les boissons distillées ont des propriétés médicinales et miraculeuses. Mai ce n'est qu'en 1663 que l'on fait référence aux alambics servant à la distillations de l'orujo (marc).

Licor de orujo

L'orujo n'a pas eu une histoire facile. Dès son apparition, le gouvernement l'a lourdement taxé et au cours du XIXème siècle, une interdiction d'élaborer et de consommer des liqueurs et autres boissons distillées était appliquée. Ce n'est qu'au XXème siècle que des concessions ont été faites. Certains experts se rendaient alors de villes en villes avec leurs alambics : un service à domicile pour produire la licor de orujo. Aujourd'hui, les choses sont bien sûr bien différentes ! La production d'eaux-de-vie suit un processus légal bien défini, bien qu'une certaine tendance à la production clandestine (ou fait maison pour certains) est de plus en plus courante.

La licor de orujo est principalement élaborée et consommée dans le Nord de l'Espagne, notamment dans les régions de León, Asturies et Galice mais les bars et restaurants de tout le pays en ont à disposition.

Un festival dédié à cette boisson a lieu chaque année le 2ème week-end de novembre dans la ville de Potes de la comarque de Liébana en Cantabrie. La première célébration a eu lieu en 1991 et consistait en des dégustations d'orujo produit dans la région sur fond de musique traditionnel et avec l'organisation d'un marché. Le Orujo de Liébana est très réputé et il existe dans la région depuis le Moyen-Age. Si vous voulez donc goûter à l'orujo, vous savez désormais où vous rendre.

En Galice, on utilise la licor de orujo pour élaborer la Queimada. Les ingrédients principaux sont le marc, du sucre et quelques morceaux de citron ou orange. Certaines personnes y rajoutent aussi du café. On y met alors le feu et on ne l'étend que lorsque les flammes deviennent bleu clair. Le processus est surtout célèbre pour le fait que des formules magiques sont récitées lors de la flambée.

Si un jour vous vous rendez en Espagne, vous devrez donc absolument goûter l'orujo. Vous pourrez le faire dans un restaurant ou un bar où il est servi en fin de repas comme digestif. Et si vous voulez vous-même faire une queimada, attention aux brûlures !